Skip to content

La commande du Kazakhstan est arrivée !

2 avril 2010

L’an dernier, lorsque nous étions à Almaty, au Kazakhstan, nous avons repéré une boutique qui recèle des trésors fabuleux.

Nous vous en avons parlé dans un de nos billets sur les "bons plans shopping", vous vous souvenez ?

Nous avons profité de la venue de Maya, la sœur d’Olga pour lui passer une petite commande :

Un gros tas de plumes de plusieurs couleurs :

Des rubans que nous n’avons jamais vus en France :

Une coiffure d’époque !

2 avril 2010

Pour aller au café Florian, Olia voulait autre chose que sa perruque… sortir avec ses propres cheveux arrangés en coiffure comme l’aurait fait Leonard,  le coiffeur de la reine Marie-Antoinette, voilà qui est vraiment autre chose…

Certes, il n’est pas question de réaliser des excentricités comme il les préconise dans son livre (*)

Juste de réaliser une véritable coiffure avec ses vrais cheveux, et essayer de ressembler un peu à quelque tableau de maître…

Après avoir effectuées quelques recherches sur Internet et découvert quelques didacticiels, Olga a profité de nos froides journées de cette fin de printemps glaciale pour tenter de réaliser quelque chose…

Voici donc comment elle a envie de se rendre au café Florian lors du prochain Carnaval :

Si vous avez envie de découvrir les didacticiels découvert par Olga, demandez-le nous, nous pourrons les publier dans un prochain billet si cela vous intéresse également.

* le "Journal de Léonard : Coiffeur de Marie-Antoinette" trouvé pour une vingtaine d’€uros sur un site de vente de livres d’occasion…

Le nouvel atelier de couture d’Olga

1 avril 2010

Ilia, le fils d’olga à décidé de quitter la maison pour louer un appartement en co-location avec deux copains étudiant avec lui dans la même faculté.

Du coup, Olga s’est précipité pour récupérer sa chambre et la transformer en un confortable atelier de couture.

Pour commencer nous avons fait le vide complet dans la pièce, puis, une visite chez le premier fabriquant mondial de meubles (plus connu sous le surnom de "Géant suédois de l’ameublement"… Klod, plan en main, idées en tête, à conçu pour Olga un projet sur mesure.

Après quelques jours de réflexion et des coupes sombres pour raisons budgétaires d’Olga, nous sommes allés prendre livraison de nos morceaux de bois… car ce ne sont que de simples planches qu’on achète là, au départ.

Sur le pan, de mur le plus petit, nous avons installé une armoire dressing qui occupe tout l’espace, du sol au plafond.

Puis, sur l’autre mur, une rangée d’étagères…

Olga à installée sa table de travail au milieu de la pièce, face à la fenêtre (et à la TV). En effet, contrairement à Klod qui, comme tous les hommes, n’utilise qu’un seul neurone à la fois, ne peut pas faire plusieurs choses en même temps, Olga, qui utilise deux neurones en même temps, couds en français et regarde la télévision en russe.

L’armoire est partagée entre une grande penderie avec un espace en bas pour les chaussures et en haut deux étagères, une pour les jupons, l’autre pour les chapeaux.  A droite, des étagères permettent de ranger les autres pièces de costumes, ainsi que les tissus pour les futurs projets.

Sur les étagères, les masques fabriqués par Klod et tous les petits ornements indispensables : strass et paillettes, boutons, plumes, etc… La porte miroir orientable est quelque chose qui nous manquait bien. A l’opposé de la pièce, une autre petite glace permet de voir avant et arrière en même temps. Klod a même prévu une "niche" pour mettre notre mannequin quand il n’est pas en service.

A présent, c’est la grand luxe pour Olga quand elle travaille !

… et n’oubliez pas de vous abonner à ce blog avec le bouton en haut à gauche

ainsi que de visiter et vous abonner à notre nouveau blog sur Venise et le Carnaval

L’ombrelle

31 mars 2010

En fouinant dans une brocante près de chez nous Klod à déniché une jolie ombrelle.

Quand le marchand lui a demandé, de loin, dans quel état elle était, Klod à répondu "Elle complètement pourrie", et l’a négociée pour 10 €uros.

En fait, il a craqué pour le mécanisme en parfait état, et la beauté du manche et de de la poignée, en corne, avec une tête sculptée ajoutée au bout.

La toile, qui était certainement très belle, avec ses broderies sur le côté est toute mitée et cuite par les années.

Mais jugez par vous même :

 

Klod a vu, dans notre quartier une vieille maghrébine avec un foulard blanc, entièrement brodé tout autour, qui lui a rappelé notre ombrelle, peut-être même en plus délicat encore.  Donc, Olga a décidé d’aller voir au marché de notre quartier dans les stocks de foulards et autres burqua si elle réussi à trouver notre bonheur pour restaurer cette ombrelle…

Le costume de photographe 1900

31 mars 2010

Quand nous étions au parc de la Tête d’or, à Lyon, Klod qui prenait des photos en costume de ville du XXIème siècle se sentait un peu saugrenu au milieu de nos en costumes de la fin du XIXème.
Aussi, il a pris la décision d’avoir un costume de photographe de cette époque-là, façon de faire moins anachronique lors de nos sortie.
Un photographe à cette époque, pouvait ressembler à Émile Zola en 1900 :

Mais un vrai photographe professionnel à cette époque, photographiait avec une chambre de ce genre :

A première vue, chez les antiquaires spécialisés (presque tous belges), un tel objet est vendu une véritable fortune (entre 2000 et 3000 €uros) !

Klod a donc décidé de s’en fabriquer un faux, à moins de dénicher une bonne affaire…

Pour que la tenue soit parfaite, il fallait un chapeau melon, nous l’avons trouvé aux Puces à Saint-Ouen, dans la boutique Falbalas

… pour la modique somme de 45 €uros (comparés aux 80 euros demandés ailleurs), il est en parfait état et de très bonne facture. Les chapeaux plus chers n’étaient pas aussi bien.

Notre vendeur nous a expliqué qu’en fait, le prix des chapeaux dépends de l’offre et de la demande, et donc, de la taille. Nos ancêtres avaient de petites têtes, et il y a donc plus de petits chapeaux alors que nous avons des têtes plus grosses. C’est pareil pour les hauts de formes et les chapeaux claque.

Toujours à Saint-Ouen, dans une boutique un peu plus loin Klod à craqué pour une étonnante paire de vieilles besicles, ce qui a bien fait râler Olia qui pensait que les dépenses étaient terminées. Regardez donc cette merveille obtenue pour 30 €uros :

Vous avez bien vu !

Les verres peuvent s’abaisser, très utile quand un myope prends de l’âge ! C’était avant qu’on invente les verres progressifs à 250 €uros le verre, remboursés 5 €uros par la Sécurité Sociale, sommes sur laquelle le Petit Nicolas à encore prélevé 1 €uros car il trouvait que c’était trop…

C’est pas une petite récompense pour le bel atelier de couture que Klod à fait pour Olga ?

Chambre photographique de voyage AJP Pipon – Paris

30 mars 2010

Le colis est arrivé hier, et, comme toujours, Sissi était très intriguée lors du déballage !

Klod a trouvé l’objet de ma convoitise, le complément indispensable de son nouveau personnage historique pour l’année prochaine : Le photographe 1900.

Après avoir reçu avec plaisir des conseils d’amis photographes, regardé les antiquaires spécialisés à Paris (aux puces de Saint-Ouen), ou en Belgique (sur le ouaibe), Klod a  testé avec ses outils habituels.

Klod a commencé par faire une recherche sur E-Buy Club un site qui propose des codes de réductions (craqués ou partagés par les internautes), et qui, surtout, vous redistribue des  "Cash Back" sur tous vos achats.
Si vous aussi souhaitez vous abonner à ce site, écrivez-nous !

Nous vous parrainerons et ainsi vous obtiendrez un premier cadeau d’accueil qui gonflera votre compte dès le départ.

Sa recherche a permis de trouver plusieurs offres dont l’une d’entre elle l’a séduit, sur PriceMinister. En effet, pour moins cher que d’autres propositions, l’appareil semblait, sur les nombreuses photos en très bon état extérieur, et en plus, il était vendu avec sacoche et pied d’origine. Le tout, pour dix fois moins cher qu’à Paris ou en Belgique.

Voilà donc Klod et Sissi occupés à déballer et découvrir l’objet :


Ce que Sissi préfère, c’est de toute évidence, la sacoche !

Donc, le nouvel appareil photo de Klod est une Chambre photographique de voyage de 1900 avec 3 plaques photographiques et son pied d’origine. Objectif Wettensak Opt. Co (USA) PUF FEB 6 pat July 23 1901. AJP Pipon Paris, Doublet Anastigmat F:6.8, Foyer 240mm, livré avec sa sacoche d’origine en toile.

L’optique américain qui date de 1901, une fois nettoyé est en parfait état, sans aucune rayure.

Klod teste le mécanisme qui n’a même pas besoin d’être dégrippé, tout fonctionne comme au premier jour !

Klod teste ensuite le montage du pied. Il se dépile en fait en trois parties, puis la dernière partie est une glissière quipermet ainsi de mettre l’appareil à l’horizontale.

La chambre se monte parfaitement bien, avec autant de facilité qu’un appareil moderne. Klod peut à présent jouer au photographe comme au début du siècle dernier…

Verdict :

Le dépoli (la vitre qui permet de regarder pendant la mise au point à l’arrière) est fendue (et à été réparée il y a très longtemps), pour le décors, ce n’est pas gênant.

Tout est fonctionnel et en parfait état : Objectif impeccable une fois nettoyé, l’obturateur fonctionne à merveille, ainsi que le diaphragme. Klod à même compris où est le zoom !

Le soufflet n’est pas détérioré non plus. Quand aux plaques photographiques, elles sont également fonctionnelles, bien que nécessitant  probablement un peu de paraffine pour que les volets puissent glisser plus facilement.

Bref, il suffirait de trouver des plaques de verre vierges pour que l’appareil soit fonctionnel !

Et en plus il est beau !

La genèse de nos costumes 2010 (suite 10 – la fabrication d’un masque en papier mâché…)

22 mars 2010

Je réalise que je n’ai jamais terminé l’explication de la réalisation d’un masque en papier mâché, et pendant ce temps, patiemment, vous attendez, sans râler !

Lorsque vous aurez terminé la première couche et qu’elle aura suffisamment durcie enlevez les traces de crayon qui se verraient une fois la décoration terminée. Pour ce faire,une éponge grattante, de l’eau savonneuse, et un peu de souplesse et de délicatesse dans le mouvement. Il ne faut pas tout faire disparaître !

Posez autant de couches que nécessaire, avec le même type de peinture, certaines couleurs sont plus fluides que d’autres, et là où deux couches suffiront d’un côté, trois ou quatre seront parfois nécessaires pour une autre couleur. On parvient enfin à ce résultat :

Une fois la peinture de décoration terminée, dans le motif sur lequel nous travaillons, nous plaçons des séparations entre les couleurs, avec de la peinture 3D de type Tupip distribué par ColArt …

Je conseille un petit entraînement préalable pour réaliser des traits biens régulier, éviter les bulles et autres "prouts" !Avec un peu d’entraînement, le coup de main vient vite.

Aussi simplement que moi, vous devrez obtenir ce résultat (notez également le pourtour de l’œil qui à été peint en noir de façon régulière à la façon d’un œil de biche) :

Pour ce modèle, j’ai choisi, après avoir séparé chaque losange, de dessiner le pourtour du loup sur le masque, en utilisant toujours la même technique.

On, peut même s’amuser à faire des boucles !

N’oubliez pas le contour des yeux !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 28 autres abonnés