Skip to content

La genèse de nos costumes 2011 (la fabrication d’une bauta en papier mâché…)

22 mars 2010

Pour notre « Marquis », à Venise, nous avons également prévu une bauta, masque typique du Carnaval vénitien pour les hommes.

La bauta est l’un des masques traditionnels du Carnaval vénitien, il était donc logique pour Klod de savoir la fabriquer, et d’en avoir une avec nous quand nous allons à Venise.

Klod a donc acheté une bauta dans une boutique de Venise. Attention, toutes les bauta n’offrent pas le même aspect, certaines sont plus jolies que d’autres et peuvent être très différentes d’un fabricant à l’autre. A choisir donc en fonction de ses goûts…

Une fois les petits défauts effacés, et la bauta peinte en doré, comme nous l’avons déjà expliqué, pour éviter au papier mâché de coller au support, Klod a commencé à travailler à la fabrication proprement dite.

Nous ne reprendrons pas ce qui est déjà longuement expliqué en détail c’est exactement le même principe.  Il conviendra de prendre quelques précautions !

  • Votre moule étant lui même en papier, une sage précaution est de le poser sur quatre épingles à linge pour que les bords ne trempent pas dans l’eau quand vous posez les bandelettes de papier encollé.
  • La bauta ne se fixe pas sur la tête avec un ruban, mais elle est coincée entre le tricorne et le front. C’est pourquoi il faut toujours acheter un tricorne un peu grand pour la porter. C’est pourquoi aussi, le haut de ce masque doit être particulièrement robuste.

Sinon, il n’y a pas de difficulté particulière dans la réalisation.

On veillera à ce que la tranche médiane, devant la bouche, ait une forme régulière et douce. On peut rencontrer des difficultés avec le nez, souvent assez proéminent sur les masque du commerce. Également, au ponçage, les pommettes demandent une attention particulière, car elles sont, à l’origine, un peu saillantes et aigüe, ce qui n’est pas forcément facile à reproduire (encore faut il en avoir envie). Klod a d’ailleurs préféré adoucir ce trait-là !

A l’intérieur, au moment du tapissage avec le mélange colle/enduit, Klod préfère renforcer les partie médianes du masque (depuis l’arcade, le nez et en face de la bouche), pour éviter que le masque ne se déforme et s’ouvre (s’écarte) avec le respiration…

Pour la décoration, Klod a choisi de réaliser un craquelé avec des applications de dentelles d’or.

Cela se réalise avec des produits distribués par Pébéo Déco sous le nom de Kit Effet Craquelé, tout simplement !

Pour la réalisation, il suffit de lire attentivement la notice et de suivre les explications. Pour l’étape 1, il faut vraiment appliquer une couche, pas forcément épaisse, mais régulière, sans faire de manque (sans laisser de trous). En effet, le moindre trou apparaîtra à la fin comme une grosse tâche noire vilaine (vous verrez que c’est plus facile à dire qu’à faire, même notre Klod se fait avoir). Pour l’étape 2, rien de particulier, sinon qu’il vaut mieux avoir la main légère pour avoir de grandes craquelures, sinon, vous obtiendrez du sable sur un plage de l’Atlantique ! Quand à l’étape 3, Klod applique la patine sombre avec un mouchoir en papier, comme du cirage à chaussure, puis l’estompe rapidement.
Les outils se lavent avec de l’eau savonneuse. Rincez bien vous pinceaux, sinon, ils font durcir !

Pour faire de la dentelle d’or…

Il faut de la dentelle, avez jolie et fine. Klod passe de la bombe dorée dessus. Une fois la peinture sèche, il découpe des motifs qu’il a repéré, et les colle sur le masque, de façon symétrique.

Quandle motif est réalisé, une fois la colle bien sèche, Klod fait ressortir certains motifs avec de la peinture 3D dorée (Tulip Metalics). Il renforce aussi certaines partie de la dentelle avec de la peinture Or Nacré de Pébéo Déco

Une fois que vous êtes satisfait-e du résultat, il faut, comme toujours, vernir le masque, des deux cotés, extérieur, mais aussi intérieur (qui est totalement peint en noir). Comme pour tous les masques, Klod utilise le Vernis brillant à l’eau Giotto fabriqué à Fila en Italie et distribué en France par Omyacolor. Attention quand vous passez le vernis sur un craquelé, vous devez impérativement ne passer la première couche qu’en un seul coup de pinceau, sans repasser, croiser ou autre. En effet, si vous revenez sur le vernis encore frais, le craquelé va s’efface dessous. Vous peaufinerez lors de la seconde couche.

Vous voulez voir le résultat ?

De face :

Les petits détails :

Notez la tranche du masque qui est couverte d’un fin liseré d’or, pour faire plus joli et fini. Remarquez le résultat produit par un manque lors de l’étape 1 (la trace sombre en dessous de la dentelle, en haut à gauche). Quand c’est caché sous le tricorne, et la perruque, ce n’est pas bine grave, mais si cela vous arrive en plein milieu du masque !!!

Ici on voit bien les rehausses à la peinture 3D et à la dorure sur les découpes de dentelles collées en décors, sinon, la dentelle dorée, une fois vernie semble plus noire.

Le motif créé avec des petits morceaux de dentelle collés les uns à coté des autres…

2 commentaires leave one →
  1. Grace permalink
    26 octobre 2010 21 h 41 min

    Tout simplement splendide, et quelle patience pour réaliser tout ça.

  2. 12 novembre 2010 22 h 38 min

    très beau travail, long, avec beaucoup de matériaux, et d’ingrédients qui coûtent cher, et puis surtout du temps et de la précision….est-ce que tout le monde peut vraiment faire ça ? j’en doute…mais félicitations, c’est une belle réussite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :