Skip to content

La genèse de nos costumes 2012 (suite 2 – la fabrication d’un masque en papier mâché…)

2 avril 2010

Le démoulage des masques doit pouvoir se faire avec deux doigts seulement, à condition, c’est l’erreur fréquente de ne pas avoir mis de papier encollé en contact avec le moule.

Immédiatement, il est possible de vérifier, par transparence les défauts et vérifier s’il existe des points faibles.

Dans un premier temps, il faut ré-encoller les parties des papier qui ne le sont pas. Les premières bandes, qui étaient en contact avec le moule se décollent souvent, et il vaut mieux y remédier de suite.

Puis, il convient de renforcer un peu les parties les plus fragiles du masques, celles que, plus tard vous courrez des risques d’accidenter si elles sont trop fragiles. Pour que vous puissiez repérer ces zones, Klod a spécialement utilisé un papier de couleur pour vous aider !

Ces zones sont : le menton, le nez depuis sa naissance entre les yeux jusqu’à la pointe qui est très fragile, le tour des yeux et les pommettes. Nous vous conseillons, à l’usage, lorsque vous vous costumerez par la suite de ne pas toucher ces zones dès que le masque s’est humidifié avec la respiration.

Une fois que vous avez bien renforcé votre base en papier, autant depuis l’extérieur qu’à l’intérieur, laisser bien sécher votre masque. Par exemple, pendant ce temps, utilisez votre moule pour en faire un autre !

One Comment leave one →
  1. 22 avril 2010 20 h 03 min

    J’admire l’artiste au travail😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :